650ème anniversaire de la Confédération (0054-1)

  • Französisch
  • 1941-08-08
  • Dauer: 00:10:13

Beschreibung

Communiqué :
650ème anniversaire de la Confédération

Commentaire :
Dans un monde déchiré par des luttes sanglantes, bouleversé par l’inquiétude et le désordre, un monde où des Etats s’effondrent et d’autres surgissent, la Suisse célèbre dans la paix, dans la confiance en sa destinée, le 650ème anniversaire de sa fondation. // Venues de Uri, Schwyz, Unterwald et de Buochs, à la tombée de la nuit, les barques qui portent des délégations des trois cantons primitifs arrivent au Rütli. // La petite cloche de Seelisberg sonne minuit... elle annonce le début des festivités. // Les porteurs des flambeaux des cantons primitifs embrasent le bûcher ; symbole du feu vivant que les montagnards ont allumé ici-même, il y a 650 ans, et qui, de génération en génération, a continué de brûler dans nos cœurs. // Le Landammann d’Uri invite les délégués de tous les cantons à allumer leur flambeau et à le porter par relais sur toutes les routes de la Confédération pour le communiquer aux bûchers du 1er août, des chefs-lieux et des communes de tous les Etats suisses. Voici Genève, Vaud et Valais, qui allument les premiers flambeaux, car leur chemin est le plus long. Pendant toute la nuit, le feu du Rütli courra sur les routes de Suisse. // Le 1er août au matin, Schwyz se réveille au grondement des canons qui annoncent la grande journée... La messe solennelle réunit le peuple et les autorités des cantons primitifs en l’église de Schwyz.... Pendant ce temps, les trains spéciaux amenant les hôtes d’honneur de Schwyz traversent des gares fleuries. // A Seewen, le cortège se forme pour se rendre à la place des fêtes, où a lieu la cérémonie d’ouverture. // Au nom de l’armée le Général prend la parole : « Citoyens, soldats, hommes et femmes, Confédérés, partout et toujours faites votre devoir jusqu’au bout et sans réserve. Au travail comme en campagne, servez le pays…»// Et c’est l’inauguration du bâtiment des archives… du monument, offert à Schwyz par les Suisses de l’étranger. // Mais le moment solennel de la fête nationale approche. A 21 h. précise, les coureurs Schwyzois venus du Rütli débouchent sur la place des fêtes : le feu est allumé. // Et c’est le message du Conseil fédéral au peuple suisse. // Au Rütli, le lendemain, le Président de la Confédération rassemblera en une prière fervente les sentiments de tous les Suisses, à laquelle assistent tous les hôtes d’honneur. // Mais pendant que se déroulaient ces fêtes schwyzoises, sur toutes les routes de Suisse, la nuit et tout le jour, les estafettes portant le feu sacré continuaient leur course, par motocyclette, à bicyclette, à pied... Le feu courut par-dessus nos cols, le long de nos fleuves, débouche sur les places de fêtes des 25 cantons et demi-cantons. // Puisse le feu du Rütli, feu d’amour et d’inébranlable fidélité, continuer à flamber dans nos cœurs et dans le cœur de nos enfants, afin que l’alliance conclue par nos pères dure à perpétuité, avec l’aide de Dieu. //

Communiqué_0054.pdf
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.