Trop d’argent pour Chiasso ? (1285-6)

  • Französisch
  • 1967-11-10
  • Dauer: 00:01:54

Beschreibung

Communiqué :
La nouvelle gare de triage de Chiasso a englouti plus de 170 millions de francs. Un des trois directeurs généraux des CFF répond personnellement aux critiques qui se sont faites à ce sujet.

Commentaire :
Comme la sérieuse et solide administration des CFF a été accusée d’avoir englouti des millions pour la transformation de la gare de triage de Chiasso et par-dessus le marché de l’avoir mal conduite, l’idée du CJS a été de demander au directeur général des CFF, Mr Wellinger, de répondre à ces critiques : / Il faut tout d’abord songer, (nous citons) que Chiasso est le plus important passage ferroviaire à la frontière du sud. En outre, le trafic des marchandises sur la ligne du Gotthard a été depuis 1956, de 3 millions 600.000 tonnes sur un total de 9 millions de tonnes. Sur cette ligne, la circulation de plus en plus dense et qui est d’une importance capitale, non seulement pour la Suisse, mais aussi pour l’étranger, ne pourra s’accroître encore que grâce au complexe ferroviaire de Chiasso, avec ses voies de garage et ses installations douanières. Lors du changement d’horaire du 28 mais dernier, a commencé une nouvelle phase au cours de laquelle, les installations progressivement réalisées depuis 1956, ont été réunies les unes aux autres. Ceci a permis de diriger d’un seul poste central d’aiguillage, l’intense trafic de la gare. Cette étape importante, est sans précédent dans une gare internationale qui doit non seulement procéder au triage quotidien de plus de 2000 wagons, mais aussi abriter de nombreux services douaniers, administratifs et commerciaux, appartenant à la Suisse et à l’Italie. Malgré la minutieuse préparation de cette réorganisation, il était inévitable que surgissent de nombreux problèmes d’adaptation. Il ressort des explications de M. Wellinger, qu’il y a eu effectivement certaines insuffisances dans la planification à Chiasso, mais que celles-ci sont aujourd’hui surmontées. – Merci aux CFF d’avoir bien voulu répondre à nos questions. /

Communiqué_1285.pdf
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.