NUMERO SPECIAL. Rétrospective : la Suisse en 1967 (1292-1)

  • Französisch
  • 1967-12-26
  • Dauer: 00:05:55

Beschreibung

Communiqué :
* Janvier au Palais fédéral * Le Jura proteste * Football assis à la finale de Coupe * La Suisse en marche * Femmes sportives et femmes illustres * Hôtes impériaux dans l’Engadine * La Reine Fabiola à Leysin * Nos beaux bâtiments * Projets d’avenir et science fiction * Tout n’a pas été parfait * L’aide suisse en Italie, au Proche-Orient, en Afrique * Mariage princier au Liechtenstein * Amor-Express au Toggenbourg * Notre pavillon à l’Expo de Montréal *

Commentaire :
Janvier 1967. Monsieur Roger Bonvin commence l’année dans sa fonction de Président de la Confédération qu’il va occuper pendant 12 mois. Au Palais fédéral, traditionnelle réception du Corps diplomatique. Les vœux des représentants étrangers en faveur de la Suisse se sont-ils réalisés ? Nous allons peut-être le savoir en consultant nos archives. En effet, les diverses images du CJS peuvent nous faire voyager dans le temps et dans l’espace. Dans le conformisme diplomatique… / ou dans des événements qui le sont moins. / Il en est chez nous, comme partout : le plus fort gagne. / De la forêt vierge au monde des humains, les activités sont extrêmement variées. Elles peuvent se borner à la grève sûr le tas comme en finale de coupe de Suisse. / On le sait : le confort c’est d’être assis. En quelque sorte le symbole de l’immobilisme. Mais il faut laisser au Suisse le fait, que plus il est assis plus il marche. / Savoir marcher est déjà une victoire. C’est en tout cas, l’axiome des partisans de la Paix, de ceux qui veulent se souvenir des batailles, des croyants, des autonomistes résolus et des amoureux de la tradition. / Certaines de nos compagnes ne sont pas en reste, elles aspirent aussi à un besoin de mouvements. Et que dire de nos sportives qui par milliers ont participé à la fête fédérale de gymnastique à Berne / qui fut un sommet de précision dans les mouvements d’ensemble. / Notre sympathique championne Meta Antenen ne lésine pas non plus à la tâche. Après ses prestations glorieuses à Mexico, elle a continué sur sa lancée triomphale. / Si le sport est beauté, la beauté, elle, est un apanage. Celui que possède assurément une Mireille Mathieu ou une Ludmilla Tchérina. En Engadine, aux côtés de son illustre mari le Chah d’Iran, la charmante Farah Diba n’a nul besoin pour se mettre en valeur, d’une couronne-accessoire. / Il en est de même pour la Reine Fabiola venue à Leysin inaugurer un centre de vacances pour les enfants belges. La beauté ne va pas que se nicher chez les humains, mais aussi, dans ce qu’ils font : / témoins le centre administratif de Swissair à Balsberg, le bâtiment de l’OMS à Genève, / un centre protestant dans le Val de Ruz, / la maison “Le Corbusier” à Zurich,/ même, mais oui, dans les chemins de fer ! la gare de triage de Chiasso… / et la portion d’autoroute tant attendue d’Oensingen à Hunzenschwil. / D’autres projets préfigurent l’avenir. A Spreitenbach dans la vallée de la Limmat sera édifié le plus grand centre commercial de Suisse. A Zurich, on pense à une maison de la culture flottante et itinérante. / Les campagnes publicitaires, quant à elles, se sont mises au goût du jour, ou mieux elles le précédaient. Elles feraient partie en quelque sorte de la fiction scientifique. Mais, à juste titre, beaucoup pensent qu’avant de faire des rêves futuristes, il vaudrait mieux balayer sa cour ! / Cette cour pose des problèmes… Celui des tomates valaisannes par exemple ; tandis que ceux occasionnés par les inondations du Delta du Po attisent notre commisération. / Mais heureusement, elle ne se réduit pas à cela, elle se concrétise, heureusement, dans l’aide à l’étranger. A Haffouz en Tunisie, en Palestine, à la ligne de démarcation israélo-jordanienne… / à Kinshasa, capitale du Congo et dans beaucoup d’autres pays du Tiers-Monde cette aide est effective. / Le cancer de la sous-alimentation, celle des réfugiés arabes, par exemple, est un des soucis constants de la Croix-Rouge internationale. / Nous, on a le ventre plein, merci ! en Suisse, cela ne nous empêche pas de participer à des réjouissances en tous genres. En période de Carnaval comme en d’autres. La prospérité se mesurant aux nombres de fêtes populaires ! / Au Lichtenstein, le prétexte en fut le mariage du Prince-héritier. / Un couple anonyme avait pour ce faire vu les choses en plus discret, il avait tout simplement emprunté l’Amor-Express du Toggenbourg. Il aurait pu tout aussi bien s’envoler pour le Canada, puisqu’un véritable pont aérien fut instauré pendant 6 mois entre la Suisse et Montréal. / Oui, la Suisse ne s’en est pas trop mal tirée à l’Exposition internationale du Canada. Même si chez nous tout n’a pas été rose pour certains pendant cette année écoulée, la Suisse est restée un pays envié. /

Communiqué_1292.pdf
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.