Il y a 25 ans (1408-1)

  • Französisch
  • 1970-05-01
  • Dauer: 00:03:02

Beschreibung

Communiqué :
Mai 1945 : Prisonniers soviétiques et soldats allemands se réfugient en Suisse. – Les avant-gardes des armées alliées entrent dans Milan libérée. – Joie et enthousiasme le jour de l’armistice à Genève.

Commentaire :
La frontière germano-suisse à Oberwiesen dans le canton de Schaffhouse. Ces soldats soviétiques sont les 50 survivants d’un groupe de 460 qui après s’être évadé d’un camp de prisonniers en Allemagne avait essuyé le feu de ses poursuivants. Cela s’est passé quelques jours avant la fin des hostilités, il y a 25 ans, Tandis que les Français font leur entrée dans Constance, la garnison allemande demande à être internée en Suisse. Des femmes et des enfants attendent leur tour, car une convention internationale donne la priorité aux militaires pourchassés par l’ennemi. Finalement, la garnison obtient le droit de refuge. Les mêmes scènes se répètent à notre frontière-sud à Chiasso. Les Allemands se rendent aux Américains salués avec enthousiasme par la population. A Milan, les Italiens ont eux-mêmes fait un sort aux dirigeants qui les avaient menés inexorablement vers la catastrophe. Lentement, les armes se taisent, les unes après les autres ; les ruines s’accumulent, comme ici au Mont-Cassin… ou à Varsovie. Et pourtant, la vie continue dans ces gravats. A Cologne, les habitants continuent de hanter les décombres. 7 mai 1945 : l’Allemagne capitule sans conditions. La guerre a pris fin. A Genève, la rue est envahie par la foule qui crie sa jubilation. L’Europe entière respire, un long cauchemar s’achève. /

Communiqué_1408.pdf
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.